Retrouvez l 'actualité de Vitrac sur Facebook
LA PECHE A VITRAC
         Le Cantal est avant tout le pays de la truite sauvage à 98 %, avec près de 6 300 kilomètres de cours d'eau de 1ère catégorie. 
          La châtaigneraie Cantalienne et la commune de Vitrac n’échappe pas à cette règle avec de nombreux cours d’eaux qui sillonnent le bassin versant du Célé, dont la Rance qui est son affluent principal et qui s’étend sur une longueur de 36 Km. La Rance prend sa source à environ 715 m d’altitude, dans une zone forestière près de Lacapelle del Fraisse et de Marcolès. Après avoir traversée des zones de gorges pentues et torrentueuses aux versants boisés de feuillus, elle reçoit de nombreux affluents, dont les principaux sont le Moulègre, le Bouzai, la Ressègue et l’Anès. Elle traverse enfin les larges plaines cultivées de St-Etienne de Maurs avant de se jeter dans le Célé à environ 200 m d’altitude, en aval de Maurs la Jolie.  
Cette rivière est classée en première catégorie piscicole, ainsi que ses affluents avec une belle population de truites farios qui en fait une destination prisée des pêcheurs locaux, mais sa réputation va bien au-delà du département. 
Le patrimoine bâtit et naturel (trou du diable sur la commune de Vitrac) est également bien présent, le long de la vallée ou les constructions typiques de la châtaigneraie se succèdent en alternance avec quelques constructions plus imposantes, qu’elles soient religieuses ou fortifiées pour le plus grand plaisir des randonneurs et cyclotouristes pour lequel une route est aménagée. 
Le Cantal c'est aussi 2 500 hectares (1) de retenue hydroélectriques où vivent et prospèrent sandres, brochets et perches auxquels s'ajoute le black bass (Achigan à grande bouche )
, vous pourrez profitez pleinement de ces espaces à proximité de Vitrac sur le Barrage de St-Etienne Cantalès.  

1)Source fédération de pêche du Cantal.