Retrouvez l 'actualité de Vitrac sur Facebook
SITES ET PATRIMOINE
LE CHATEAU DE FARGUES
Ce château est l’ancien siège de la seigneurie, qui a appartenu à la famille  de Méallet du milieu du XIIIème au milieu du XXème siècle. Dans ce château, est né le prêtre François de Méallet, martyrisé sous la Révolution et béatifié par le Pape en 1926. Le château primitif est appelé «Forteresse» ou «Château fort auprès de Vitrac» au XIIIème siècle. En 1581, le bâtiment est reconstruit et prend le nom de « Château-Neuf ». L’édifice actuel date de 1741 et a été restauré à nouveau en 1840.
Il abrite aujourd'hui le Musée Servaire.Plus d'info
L'EGLISE ST MARTIAL
Ancien prieuré, l'église est en partie romane avec choeur du XIVe siècle et contrairement à une information répandue elle  n'est pas couverte d’une voûte de bois en plein cintre. Les bas-côtés sont occupés par quatre chapelles. Elles sont consacrées à la Vierge, à Saint Louis, à Saint Roch et Saint Martial. L’édifice est agrandi tardivement. Lors de la dernière restauration de l'edifice en 1999 l'ancienne chaire a servi à la construction du nouvel autel et le rétable sculpté représentant le supplice des 40 martyrs a été enlevé.
LES PEINTURES
Vitrac est une galerie de peintures à ciel ouvert. Depuis une quinzaine d’année les élèves du lycéée Auguste Perret de Poitiers sous la houlette de leur professeur Eric Lamy réalisent régulièrement à Vitrac un projet artistique. Peintures en trompe l'œil sur les murs, décoration des salles municipales, ou interprétations des formes d'arbres ou de rochers constituent les œuvres à découvrir. La dernière réalisation faite sur l'extérieur de la salle des fêtes évoque …une galerie de peinture
LE TROU DU DIABLE
Le site du Trou du diable ou «Lou gourd del drat» en occitan, est un chaos de rochers en travers de la rivière Rance. L'érosion due aux eaux tourbillonnantes depuis des siècles a sculptée des trous appelés « gourds » (pierres creusées par les eaux). Ce site a donné naissance à une légende qui se perpétue toujours dans l'imaginaire populaire. La tradition veut qu’un « Drat » (personnage farceur et diabolique) effraie les passants la nuit.
Connaitre la légende du Trou du diable.